mars 2021

0 nouvelle(s) sur les 2 publiées au cours de ce mois ne sont visibles que par les membres connectés.
Page :[1]v
29 mars 2021

Bonjour à toutes et à tous,

J'espère que vous allez bien, et que l'arrivée du printemps est bénéfique pour vous tous. Entre nous, je crois qu'Il est important, surtout pour ceux en télétravail, de favoriser la prise d'air à l'extérieur de façon quotidienne. Pour ceux et celles qui éprouveraient des difficultés avec le télétravail, n'hésitez pas à communiquer avec votre structure des délégués sociaux ou syndicaux, selon votre besoin.

Travail à domicile

Dans un souci de transparence, nous avons commencé des discussions exploratoires avec la Direction Clientèle, concernant la modification de la lettre d'entente du travail à domicile. Plusieurs sujets devront être ajoutés ou modifiés à l'entente existante, et ce, afin d'éventuellement mieux encadrer le travail à domicile. Pour nous, il est important que chaque membre atteignant les standards de leur emploi et souhaitant intégrer, de façon volontaire, le travail à domicile puisse y adhérer. Il est aussi impératif, qu'un membre voulant se soustraire à ce dernier puisse retourner au bureau, et ce, dans un délai raisonnable.

De plus, nous considérons qu'avec l'avenue de cette pratique, certains membres qui n'avaient pas accès à certains postes, considérant leurs positionnements géographiques, puissent le faire. Toutefois, certaines conditions seront à prévoir.

Comme il s'agit de discussions exploratoires, je ne peux présentement développer davantage sur l'ensemble des sujets. Cependant, si nous arrivons à un consensus, il est évident que nous devrons en référer, à vous les membres, par le truchement d'une assemblée générale provinciale.

Pour les membres ne travaillant pas à la clientèle, sachez que nous travaillons actuellement en partenariat avec l'ensemble des syndicats afin de convaincre

L'employeur de s'asseoir avec les syndicats pour en venir à une entente. Nous trouvons déplorable que l'employeur opte pour une règle de gestion plutôt qu'une lettre d'entente dûment négociée, afin d'encadrer cette pratique.

Vacances pré-retraite pour les employés temporaires

Comme vous le savez sûrement, selon l'article 30.06 de la convention collective, l'employé permanent ayant atteint l'âge de 60 ans se voit attribuer une (1) semaine de vacances supplémentaires, et ce, jusqu'à l'âge de 64 ans pour un total de cinq (5) semaines de vacances s'additionnant à son contingent régulier. Une clause qui est grandement appréciée par les sages d'entre nous. Toutefois, selon la convention, un employé temporaire n'a pas accès à ces semaines additionnelles. Il va sans dire que cette situation déplaisait grandement aux syndicats. Nous avons donc déposé des griefs provinciaux pour contester cette pratique. De plus, selon l'article 74.1 de la Loi sur les Normes du travail, on ne peut réduire la durée d'un congé annuel en se basant sur le statut de l'employé. Le grief a donc été placé au rôle et l'employeur a décidé d'accueillir le grief et de verser les semaines aux ayants droit à partir de l'année 2020. Le texte de la convention sera donc modifié afin d'être conforme au règlement.

Convention collective

Les modifications et l'écriture des nouveaux textes, afin d'encadrer les nouvelles pratiques ainsi que les lettres d'ententes, dont notamment la lettre d'entente concernant les exigences propres au comblement d'emploi du groupe A+, sont maintenant terminés.

Le comité de transition effectue présentement la relecture complète de la convention afin de s'assurer de son exactitude. Nous pourrons par la suite procéder à son impression. Nous comptons vous expédier par la poste les statuts de la section locale et la convention collective.

Lorsque nous avions entrepris cette réécriture, nous étions loin de nous douter que la période prévue pour l'exécution des travaux s'échelonnerait jusqu'en 2021. Toutefois, la situation, plus que particulière de la pandémie, a provoqué l'arrêt des travaux pendant plusieurs mois. De plus, il faut aussi souligner que plusieurs changements significatifs sont venus modifier des articles clés de notre convention, et ce, de façon majeure.

Poursuite des rencontres

Nous continuons nos rencontres avec l'employeur des différentes unités concernant le cheminement de carrière, l'évaluation des titres d'emplois et le traitement des griefs de portée provinciale. Plusieurs rencontres sont à l'agenda et nous continuons nos représentations afin d'améliorer vos conditions et vos possibilités de cheminement de carrière.

N'hésitez à communiquer avec votre structure syndicale aux besoins,

Dominic Champagne
Président

Cliquez ici pour consulter le mot du président du 29 mars 2021 dans son intégralité. 

18 mars 2021
RÉSEAU SPÉCIAL 6 UNITÉS

NÉGOCIATIONS DU SECTEUR PUBLIC
NOUS DEVONS DONNER UN GRAND COUP DE BARRE!

Consoeurs, confrères,

En soutien aux travailleuses et travailleurs du secteur public, dont les conventions collectives sont échues depuis maintenant un an, la FTQ, le SCFP et les sections locales membres de la coordination vous invitent à participer à une série d’actions qui se tiendront à la fin du mois de mars.

La campagne d’appui s’inscrit dans un blitz de sensibilisation aux conditions d’emploi des travailleuses et travailleurs de la santé, de l’éducation et des services sociaux qui connaîtra son point culminant le 31 mars prochain, date anniversaire de la fin des conventions collectives du secteur public.

La FTQ rappelle que les négociations dans le but de renouveler les conventions collectives sont en marche depuis plus d’un an et que, malheureusement, le gouvernement de la CAQ est resté insensible aux revendications des travailleuses et travailleurs malgré des demandes raisonnables et acceptables.

Quelques exemples :
Demande : 2 % par année pour chacune des 3 années de la convention collective.
Offre : 1,75 % (2020), 1,75 % (2021) et 1,5 % (2022). L’offre du gouvernement demeure inchangée depuis le début des négociations.
Demande : Implanter une structure salariale révisée à la troisième année de la convention collective (2022).
Actuellement : Les secteurs de l’éducation et de la santé sont derniers de classe en matière de rémunération lorsque vient le temps d’établir une comparaison avec la catégorie des «Autres salariés québécois», selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).
Demande : Augmenter de manière récurrente la contribution patronale aux assurances collectives.
Actuellement : Le gouvernement paie 21 % et les employés supportent 79 % des coûts.
Demande : Afin de contribuer à augmenter la capacité de rétention et d’attraction du personnel, mettre en place des mesures qui favorisent réellement la conciliation travail-famille et qui visent la valorisation et la reconnaissance du personnel de l’éducation et de la santé.

Pour participer aux actions des 29, 30 et 31 mars 2021, nous vous invitons à consulter :

Un an de négociations, on se mobilise! - FTQ - Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec

Les sections locales membres de la coordination vous rappellent que nos propres négociations se tiendront dans quelques années. Les résultats, obtenus ou non, par nos consoeurs et confrères du secteur public auront certainement un impact sur nos propres conditions de travail.

Démontrons la grande solidarité qui nous anime,
participez en grand nombre à ces événements.

   
  Cliquez sur une image ci-dessus  


Vos représentants des sections locales du SCFP

Cliquez ici pour consulter le Volume 40, numéro 6 du 18 mars 2021 dans son intégralité.

Page :[1]v

mars 2021