NON CONNECTÉ. 0 nouvelle(s) sur les 20 publiées depuis le 1 juin 2022 ne sont visibles que par les membres connectés.
Page :[1]2v
26 novembre 2022

Bonjour et à toutes et à tous,

Je me permets de prendre quelques minutes de votre temps afin de faire le point sur certains dossiers.

John et moi avons eu un automne très chargé et rempli d’évènements qui ont sollicité notre présence.

Les congrès du Secteur Énergie

  • Du 15 au 18 septembre 2022 se tenait le congrès de la section locale 957 au Saguenay. Le congrès des technologues d’Hydro-Québec avait pour thème : « Tous ensemble vers l’avenir ». Lors de ce congrès, nous avons eu la chance d’entendre une conférence de Marc Ranger. Marc était jusqu’à tout récemment le directeur québécois du SCFP Québec.
  • En octobre, nous avons représenté notre section locale au Conseil Général de la section locale 4250, des spécialistes et professionnels d’Hydro-Québec à Ste-Adèle. Lors de cet événement, nous avons eu l’opportunité d’assister à la conférence de Mélanie Laroche, professeure de relations industrielles à l’Université de Montréal.
  • Du 2 au 6 novembre 2022, c’est le congrès de votre section locale 2000 qui s’est tenu dans la ville de Thetford Mines. Nous nous sommes réunis sous le thème: « Notre vie syndicale, je m’implique ». Un grand nombre d’officiers syndicaux était présents et nous avons travaillé ensemble sur de nombreux enjeux d’actualité.
  • Nous avons finalement conclu notre tournée des congrès par celui du SCFP 1500. Il se tenait du 6 au 11 novembre à Ste-Anne de Beaupré. Le thème de ce congrès était : « Contribuons à notre histoire, Unis devant l’adversité ». Nous avons eu l’occasion d’échanger avec les représentants des autres accréditations et nous avons assisté aux différents débats entourant les enjeux de leur section locale.

Nous avons été chaleureusement accueillis par chacun de nos hôtes. À la veille de la prochaine négociation de la convention collective, nos relations avec les autres accréditations du secteur Énergie sont extrêmement importantes et nous devons demeurer proches et unis.

Lettre d’entente comité de grief à date fixe

Le 10 septembre dernier, nous avons dû dénoncer l’entente que nous avions avec l’employeur concernant la tenue de nos comités de griefs à date fixe. Afin de bien comprendre, je vous explique ce qui suit : à la fin de chaque année, nous établissons des dates au calendrier de l’année suivante auxquelles se tiendront les rencontres de comités de grief. Lors de ces rencontres, nous discutons des différents griefs qui ont été déposés à l’employeur. L’objectif est bien évidemment de trouver un terrain d’entente ou d’obtenir de l’information supplémentaire sur les évènements qui ont mené au grief. Si aucun règlement n’est obtenu, le grief est référé à l’arbitrage. Les dossiers de griefs sont analysés et ceux qui procèdent sont ensuite programmés pour être entendus devant un arbitre de grief en suivant un ordre chronologique. Depuis maintenant plusieurs années, nous éprouvons de la difficulté à obtenir le temps qui nous est nécessaire pour débattre avec l’employeur des litiges en cours. Bien que nous ayons dénoncé la situation à plusieurs reprises, l’employeur maintenait sa pratique de restreindre la durée de nos échanges. Nous avons été forcés de dénoncer l’entente afin de revenir au texte de la convention collective. Suite à cette dénonciation, l’employeur a communiqué avec nous afin de trouver une solution aux problèmes qui ont mené à celle-ci. Finalement, après deux mois de négociation, nous avons trouvé un terrain d’entente pour l’année 2023; la lettre d’entente régissant les comités de griefs à date fixe sera quelque peu modifiée afin d’y inclure les différents points de notre négociation. Nous espérons que ce dossier soit réglé à long terme.

Rencontre prévue avec Sophie Brochu

Au début du mois de décembre, nous rencontrerons la PDG Sophie Brochu afin de discuter des enjeux qui touchent notre accréditation. Plusieurs sujets sont à l’agenda et nous nous attendons à ce eue cette rencontre nous permette de faire avancer certains de nos dossiers. Lors de notre dernier congrès, nous avons été mandatés, par le biais d’une résolution adoptée à l’unanimité par les congressistes, de faire la promotion auprès de l’employeur de l’embauche des personnes autochtones. Nous vous informerons prochainement du déroulement de cette réunion.

Erreur dans la distribution des Modèles et blocs

Cette semaine, nous avons reçu plusieurs appels de membres mécontents travaillant à la clientèle. Ces personnes nous informaient s‘être fait retirer le bloc horaire qu’ils avaient obtenu lors de l’exercice 2022. De plus, d’autres membres avaient reçu des propositions de blocs d’horaires, mais l’employeur avait retiré les horaires, prétextant qu’une erreur humaine en était la cause. Face à ce mécontentement, j’ai demandé une rencontre avec la direction clientèle. Après discussion, on nous a informé que l’entreprise était ouverte à envisager des pistes de solution. Finalement, nous en sommes arrivés à la conclusion que l’employeur honorerait toutes les propositions qu’il avait faites lors de l’exercice. Soyons clairs; le fait que nous soyons dans la période la moins achalandée nous a aidés à clore le dossier. La direction nous a informés que plusieurs de nos membres étaient satisfaits de retrouver leurs horaires.

Arbitrage surtemps

Dernièrement, nous avons débuté des audiences devant un arbitre de grief pour un dossier de surtemps. Un regroupement de chefs 5 et 4 ont établi une nouvelle façon d’octroyer le surtemps pour les membres ayant un horaire flexible - 4 jours ou un horaire variable - 5 jours. L’employeur fait fi de la lettre d’entente # 21 en traitant ses employés comme s’ils avaient des horaires fixes ne tenant pas compte de leurs banques de temps. La prochaine journée d’arbitrage se tiendra en janvier 2023 et nous espérons obtenir la décision de l’arbitre dans les mois suivants. Une chose est certaine, il est inconcevable de consentir à ce que nos conditions de travail soient altérées et il est primordial pour nous de vous défendre afin de les conserver.

Négociation Convention Collective

Avec la négociation de la convention collective qui approche à grands pas, nous devons nous mobiliser. Allons-nous négocier de façon anticipée comme nous le faisons depuis plusieurs années où nous dirigeons-nous vers une négociation traditionnelle? Nous devrons bien certainement vous consulter afin d’avoir un mandat clair. De plus, comme nous négocions en front commun avec les autres syndicats du SCFP du secteur Énergie, nous devons tous être unis. Pour commencer, lors du prochain comité exécutif provincial (C.E.P.) et conformément à nos statuts, nos élirons au sein de notre C.E.P. des présidents de régions afin qu’il se joignent aux autres membres du comité de négociation soit: le secrétaire général, le conseiller principal et moi-même. Je ne vous cacherai pas que nous aurons aussi besoin de votre soutien tout au long de cette négo. Il restera toujours de la place dans l’équipe du SCFP-2000, alors si tu souhaites faire la différence dans ton milieu de travail et lors de la prochaine négociation, n’hésite pas à prendre ta place au sein de ton syndicat. Nous consulterons nos délégué-e-s avant de commencer les rondes de négociation et nous leur présenterons le projet de la prochaine convention en premier, afin qu’ils en maîtrisent au mieux les changements pour pouvoir mieux les expliquer aux membres de leurs secteurs. En tant que délégué-e syndical-e, tu recevras une formation du SCFP pour mieux comprendre ton rôle. Tu pourras aussi être appelé à participer aux différents comités de ta région.

Dominic Champagne
Président provincial

Cliquez ici pour consulter le mot du président son intégralité.

23 novembre 2022
R6     Une nouvelle régionale « Notre vie syndicale! Je m'implique! » a été publiée sur la page de la région.
Cliquez ici pour accéder à la page de la région R6-Nord-Est.
15 novembre 2022
R4     Une nouvelle régionale « Campagne CENTRAIDE » a été publiée sur la page de la région.
Cliquez ici pour accéder à la page de la région R4-Montréal-Est.
5 novembre 2022
R1     Une nouvelle régionale « Campagne CENTRAIDE » a été publiée sur la page de la région.
Cliquez ici pour accéder à la page de la région R1-Centre.
25 octobre 2022
R6     Une nouvelle régionale « Campagne CENTRAIDE » a été publiée sur la page de la région.
Cliquez ici pour accéder à la page de la région R6-Nord-Est.
25 octobre 2022
R3     Une nouvelle régionale « Campagne CENTRAIDE » a été publiée sur la page de la région.
Cliquez ici pour accéder à la page de la région R3-Rive-Sud.
12 octobre 2022

Bonjour à toutes et à tous,

Comme vous le savez, la semaine dernière la section locale tenait son XIXe congrès. Nous avons tous et toutes été particulièrement occupés lors de cette semaine. Maintenant que nous sommes revenus à la normale, je voulais vous partager les derniers avancements dans le dossier des dîners.

Insalubrité

En 2019, lors de mon arrivée en poste, plusieurs membres dénonçaient le refus de l’employeur de rembourser les frais de repas sans l’obligation de découcher. Le conseiller du SCFP de l’époque nous avait conseillé de déposer un grief provincial à l’effet que l’employeur ne fournissait pas un lieu salubre et approprié pour la prise de repas pour ceux travaillant sur la route. Ce grief a été entendu au mois de mai dernier devant l’arbitre Rousseau. Il a accueilli l’objection de l’employeur qui prétendait que l’on ne pouvait se plaindre de l’insalubrité des lieux pour la prise de repas par un grief, mais uniquement par le biais d’une plainte en santé-sécurité. Ce jugement fait donc en sorte que nous devrons reprendre notre action dans le cadre de nos comités régionaux de santé-sécurité et le cas échéant devant le tribunal administratif du travail à la suite d’une plainte en CNESST.

À tous les membres travaillant sur la route, je vous invite à communiquer avec votre structure syndicale. En ce qui concerne la revendication que soit payée le dîner pris sur la route dans le cadre de la journée normale de travail d’un employé, plusieurs griefs individuels qui ont été déposés en 2019 sont toujours en attente d’une date d’audition. Cependant nous vous rappelons que l’annexe « F » de la convention collective a été modifiée en 2019 en y ajoutant 3 nouveaux articles qui précisent que dorénavant le droit au paiement du dîner pris sur la route devra obéir principalement au critère « des habitudes de vies » du travailleur en pareilles circonstances.

Toute entente ou pratique avant la modification de la convention collective sont dès lors caduques et ne peuvent maintenant plus être évoquées par grief. Toute décision dans un dossier de grief individuel à partir de 2019 ne pourra bénéficier à l’ensemble des travailleuses et travailleurs, puisque se sont bien les « habitudes de vies » de chacun d’entre vous qui est pris en compte et non pas la situation collective d’un travaille à être fait sur la route.

En résumé, nous sommes d’avis que nous ne devrions pas laisser aller le dossier de l’insalubrité. À tous les gens concernés, si vous considérez que votre camion n’est pas un lieu salubre pour la prise de vos repas, vous devriez contacter votre structure syndicale.

En ce qui concerne la revendication des frais de dîner, si vous considérez que vos habitudes de vie ne sont pas les mêmes que celles que vous avez lors de votre prise de repas, vous devriez demander le dépôt d’un grief. Prochainement, nous devrions plaider des griefs de dîner et nous vous tiendrons informer de l’avancement de ce dossier.

Pour de plus amples informations, adressez-vous à votre représentant syndical dans votre région.

Dominic Champagne
Président provincial

Cliquez ici pour consulter la manchette spéciale son intégralité.

6 octobre 2022
Un grand succès pour le XIXe congrès !
LUNDI 3 octobre 2022 (Journée 1),
Cliquez ici pour visualiser le programme de la première journée.
MARDI 4 octobre 2022 (Journée 2),
Cliquez ici pour visualiser le programme de la seconde journée.
MERCREDI 5 octobre 2022 (Journée 3),
Cliquez ici pour visualiser le programme de la troisième journée.
JEUDI 6 octobre 2022 (Journée 4),
Cliquez ici pour visualiser le programme de la dernière journée.

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont travaillé aussi fort pour permettre la réussite de cet évènement et tout spécialement au comité des résolutions et des statuts pour l'ampleur et la qualité de leur travail avant et pendant le congrès.

28 septembre 2022
RÉSEAU SPÉCIAL 6 UNITÉS

Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Bonjour à toutes et à tous,

Le 30 septembre a été décrété comme étant la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Il s’agit d’une journée initialement décrétée afin de réfléchir à l’impact qu’a eu le colonialisme sur les peuples autochtones et notamment, la tragédie des enfants arrachés à leur famille pour être placés dans des pensionnats afin de détruire leur culture et la remplacer par une éducation européenne.

À titre d’employés d’Hydro-Québec, nous travaillons couramment de concert avec les peuples autochtones et pouvons apprécier leur contribution à la société québécoise, mais aussi l’impact toujours présent de la destruction systématique de leur culture par les gouvernements précédents.

C’est à ce titre que, pour une deuxième année maintenant, vos syndicats ont demandé à Hydro-Québec d’ajouter ce jour férié à nos conventions, suivant ainsi l’exemple du gouvernement fédéral et la suggestion de la commission de vérité et réconciliation.

Pour une deuxième année, cette demande a été refusée et nous avons été renvoyés à la prochaine négociation de nos conventions collectives. Nous croyons que la vertu ne devrait pas s’embarrasser de ce genre de considérations, particulièrement vu les prises de position de notre PDG, Mme Brochu, en faveur du rapprochement envers les peuples autochtones dans des relations non transactionnelles.

En attendant que notre employeur prenne la bonne décision, nous vous invitons à porter une touche d’orange le 30 septembre prochain afin de souligner cette journée et démontrer encore une fois notre solidarité .

Si vous désirez en apprendre plus sur les peuples autochtones, vous pouvez aller visiter le site du gouvernement du Canada à l’adresse suivante : https://www.rcaanc-cirnac.gc.ca.

Solidairement,
Vos exécutifs syndicaux
SCFP 957, 1500, 2000, 4250, 4785 et 5735

Cliquez ici pour consulter le Volume 41, numéro 22 du 30 septembre 2022 dans son intégralité.

6 août 2022

En route vers le XIX congrès du SCFP 2000

Bonjour tout le monde !

J'espère que vous passez un très bel été et que vous profitez du beau temps qui s'offre à nous. À l'approche de nos vacances, John et moi redoublons d'efforts afin d'être prêts pour ce repos.

Je vous écris ces quelques lignes afin de vous informer de l'avancement des préparatifs du XIX congrès du SCFP-2000.

Tout d’abord, il nous fallait nous entendre sur un thème représentatif des objectifs visés par cet important rendez-vous triennal.

L’objectif étant d'augmenter l'implication syndicale au sein du SCFP 2000, nous avons statué de façon unanime lors de notre dernier comité exécutif provincial (C.E.P.) sur le slogan Notre vie syndicale! Je m'implique!

Avec l'ensemble des délégués nous prévoyons tenir des ateliers afin de trouver de nouveaux moyens pour intéresser les membres à intégrer les rangs du SCFP 2000.

Depuis que le télétravail est devenu incontournable, nous n’avons pas le choix de nous ajuster et nous devons nous assurer de bien comprendre les nouveaux enjeux de nos membres face à une implication syndicale, que ce soit en tant que délégués syndicaux ou sociaux.

En tant que syndicat qui représente le mieux la diversité chez Hydro-Québec, il est prioritaire pour nous que notre section locale soit le reflet de cette qualité. La proportion de femmes notamment est de 65% et cela devrait certainement paraitre au niveau de l'implication syndicale.

Cependant, comprenez-moi bien, tout le monde est bienvenu dans la structure et aucun membre ne doit sentir de barrière quand il s’agit d'implication syndicale.

Nous aimerions aussi tenir des discussions concernant la non-représentativité des employés autochtones au sein d'Hydro-Québec. Une résolution sera certainement déposée afin de mandater les officiers dans ce dossier.

Lors du dernier congrès, nous avons mis de l'avant la priorité du service aux membres pour la section locale.

Toujours en ce sens, une résolution provenant du C.E.P. sera déposée afin de modifier l'horaire de travail des présidents régionaux qui passera de 4 jours à 5 jours semaine. Plusieurs demandes en ce sens nous ont été faites pour assurer en tout temps la gestion des urgences et ce d’autant plus que des arbitrages sont souvent tenus le vendredi. Nous pourrons ainsi offrir un service complet.

Les préparatifs se poursuivent et nous travaillerons également à adapter les statuts à notre réalité.

Nous espérons que ce congrès sera à la hauteur de vos attentes et de la confiance que vous nous avez renouvelée aux dernières élections.

C'est un honneur de vous servir et soyez assurés que nous continuerons à ne ménager aucun effort afin de vous défendre et d'améliorer vos conditions de travail.

En terminant, je vous invite à joindre nos rangs en tant que délégué-e et ainsi vous pourrez, vous aussi, participer au prochain Congrès et faire une différence dans ce que nous sommes en train de bâtir.

Contactez votre président-e régional-e pour plus de détails.

Nous comptons sur vous !

Syndicalement,

Dominic Champagne
Président provincial

Page :[1]2v