Suivez-nous 
1010, rue de Liège est
2ème étage
Montréal  QC H2P 1L2
Tél: 514-381-2000
Fax: 514-389-1010
Pour nous joindre...

Menu des membres, liste d'ancienneté, durée de service
et liste des excédentaires

  

Guide syndical
des droits parentaux

 

Assurance-salaire
employé-e-s temporaires

Articles promotionnels

Annonces classées


ARCHIVES - Manchettes décembre 2012

mois précédent | mois suivant

Le 21 décembre 2012

Joyeux Noël et bonne année!

En cette période de repos et de réjouissance, toute l’équipe syndicale de la section locale 2000 vous souhaite un agréable temps des Fêtes ainsi qu’à tous ceux et celles qui vous entourent.  

Prenez note que le siège social du 2000 sera fermé du 22 décembre au 7 janvier 2013. Durant cette période, vous pouvez quand même rejoindre votre région syndicale en laissant un message par courriel ou par téléphone. Toutes les coordonnées sont disponibles sous l’onglet « Régions ».

 


Le 21 décembre 2012

Le 2000 rencontrera la Direction d'Hydro en janvier

Le début de l'année 2013 s'annonce occupé pour le 2000. Dès le 8 janvier, une rencontre avec le PDG d'Hydro-Québec, M. Thierry Vandal, est prévue avec les officiers provinciaux des quatre unités syndicales au sujet du budget du gouvernement du Québec qui impose une suppression de 2000 postes à la société d'État.

Le 10 janvier, ce sera au tour de la vice-présidence Comptabilité et contrôle qui expliquera au 2000 le résultat de ses réflexions quant au projet de refonte des gestes administratifs.

Dès que des détails seront disponibles sur ces deux rencontres importantes, ils seront communiqués.


Le 21 décembre 2012

Dernières manifestations avant les Fêtes

Pour cette dernière semaine avant le congé des Fêtes, plusieurs régions ont tenu des manifestations. Toute l’équipe syndicale tient à remercier ceux et celles qui se sont déplacé-e-s lors des manifestations en 2012 pour protéger leurs emplois. C’est en étant solidaire que nous réussirons à mettre un frein à ces coupures insensées.  

Dès le début de 2013, d’autres activités sont à prévoir. Pour plus de détails, informez-vous auprès de votre structure syndicale régionale.

   
Bureau de circonscription de Martine Ouellet,
19 décembre 2012
Bureau de circonscription de Martine Ouellet,
19 décembre 2012
   
Châteauguay, 19 décembre 2012 Granby, 19 décembre 2012
   
Saguenay, 19 décembre 2012 Saguenay, 19 décembre 2012
   
Place Dupuis, 19 décembre 2012 140 Crémazie, 20 décembre 2012
   
140 Crémazie, 20 décembre 2012 2625, boul. Lebourgneuf, Québec,
20 décembre 2012
   
2625, boul. Lebourgneuf, Québec,
20 décembre 2012
2625, boul. Lebourgneuf, Québec,
20 décembre 2012

Le 19 décembre 2012

La région Manicouagan rencontre la ministre des Ressources naturelles

Mario Desjardins, vice-président de la région Manicouagan, a rencontré le 18 décembre dernier, la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet. Mario Desjardins a profité du passage de la ministre à Sept-Îles pour la sensibiliser sur les nombreuses pertes d’emplois dans la région. Depuis 2010, le secteur Sept-Îles a perdu 25 de ses 46 postes, soit une réduction des effectifs de 54 %. De plus, il a été rappelé à la ministre que d’autres coupures sont à prévoir avec la réforme des gestes administratifs, l’abolition de 2000 postes à Hydro-Québec et l’implantation des compteurs à lecture à distance. Un bilan complet de la situation lui a été remis.

Mme Ouellet s’est montrée très réceptive par rapport à la situation et a rappelé à Mario Desjardins que le gouvernement du Québec est très concerné par la présence d’Hydro-Québec dans les régions. Elle a confirmé aux représentants du 2000 qu’elle entendait faire un suivi particulier sur la situation de la région Manicouagan.


Le 17 décembre 2012

Journal « Le 2000 »

Le journal « Le 2000 » vient d'être publié. Vous y trouverez, entre autres, la réaction des syndicats d'Hydro-Québec suite au dépôt du budget du gouvernement Marois, le positionnement du 2000 par rapport à la refonte des gestes administratifs, un résumé de la rencontre avec la ministre concernant le dossier des compteurs à lecture à distance ainsi que les actions effectuées par le Syndicat suite à la décision rendue par la Régie. Vous pouvez consulter le journal en cliquant ICI.


Le 13 décembre 2012

Le maire de Saguenay interpelle Thierry Vandal

Dans une correspondance du 7 décembre 2012 adressée à M. Thierry Vandal, PDG d’Hydro-Québec, le maire de la ville de Saguenay, M. Jean Tremblay, a demandé à la société d’État de cesser de supprimer des emplois dans sa région.

M. Tremblay a dénoncé le désengagement de la société d’État à l’égard de la région du Saguenay-Lac-St-Jean et s’est dit insatisfait de la situation. Il en a profité pour rappeler à M. Vandal que les emplois d’Hydro-Québec sont importants pour la région et qu’ils sont difficiles à remplacer.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter la lettre de M. Tremblay ou visionner sa capsule vidéo.


Le 13 décembre 2012

Poursuite des manifestations

Le mouvement des manifestations-midi a continué au cours des derniers jours. Plusieurs membres ont refusé de tolérer la situation et ont bravé le froid pour protéger leurs emplois.

Assez, c’est assez!

   
Saguenay Beauharnois
   
Place Dupuis Place Dupuis

Le 13 décembre 2012

Canal Argent : « Gentilly 2 : Hydro-Québec doit refaire ses devoirs »

La Commission canadienne de sûreté nucléaire demande à Hydro-Québec de revoir son plan de fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2.

Après avoir étudié le plan, elle évoque un manque d'information, des documents incomplets, des échéanciers inacceptables, des autorisations réglementaires requises, une date manquante pour le permis de déclassement et l'absence d'action reliée à Fukushima.

La Commission interpelle également Hydro quant à l'ordre dans lequel doivent être posés les gestes d'interruption. Ainsi, il était suggéré de décharger le réacteur tout en drainant les systèmes de la centrale. La Commission ordonne plutôt de décharger le réacteur et de le drainer ensuite.

Suite de l’article sur le site Web du Canal Argent.


Le 10 décembre 2012

Le Devoir : La ministre Ouellet réexamine les dossiers de Bécancour et des compteurs intelligents

Article très intéressant paru le jeudi 6 décembre dans le Devoir. La journaliste, Jessica Nadeau, rapporte des propos tenus à l'Assemblée nationale et confirmés par le cabinet de la ministre des Ressources naturelles à l'effet que le projet des compteurs à lecture à distance et le contrat de la centrale thermique de TransCanada Énergie sont en cours d'analyse par son équipe.

Le Devoir : La ministre Ouellet réexamine les dossiers de Bécancour et des compteurs intelligents


Le 10 décembre 2012

Réseau spécial : Certificat médical L-5 - Réclamation à la CSST

Consoeurs, confrères,

Il nous a été rapporté que depuis quelque temps, l’employeur demandait aux travailleurs de remplir un certificat médical L-5, en plus de la réclamation à la CSST, suite à une lésion professionnelle.

Sachez qu’il n’y a pas d’obligation légale à remplir le certificat médical L-5 en même temps que votre réclamation à la CSST. De plus, votre syndicat vous recommande de ne remplir qu’un seul certificat à la fois. Dans les cas où votre réclamation à la CSST serait refusée, vous aurez toutefois à retourner voir votre médecin.

Depuis bientôt 2 ans, une décision d’un arbitre de griefs a forcé l’employeur à revenir au vieux formulaire L-5. Le formulaire proposé alors par l’employeur avait été jugé contraire à la Charte des droits et libertés de la personne. Depuis, il arrive à l’occasion que l’employeur soumet des annexes, non standardisées, afin d’élargir l’autorisation donnée à ses médecins. Ces annexes ne sont pas prévues à la convention collective et il n’existe pas d’entente avec les syndicats quant à leur utilisation. Lorsque ce genre d’annexe vous est soumis, nous vous recommandons de ne pas les faire signer par votre médecin et d’en aviser votre structure syndicale.

Dans les prochaines semaines nous rencontrerons l’employeur afin de régulariser cette situation et de discuter d’un nouveau certificat L-5.

Solidairement,

Source : Réseau spécial, Volume 31, no 6 — 6 décembre 2012


Le 6 décembre 2012

Le SCFP se joint aux groupes de femmes pour souligner la Journée
de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Au Canada, le 6 décembre est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Elle souligne l’anniversaire de la tuerie de l’École Polytechnique, en 1989, où 14 femmes ont été assassinées simplement parce qu’elles étaient des femmes. L’une d’elles, Maryse Laganière, était membre du SCFP et travaillait à l’École Polytechnique.  

Bien qu’au fil des ans certains progrès aient été réalisés au chapitre de l’égalité des femmes, la discrimination sexuelle et la violence envers les femmes constituent encore des problèmes importants en matière de droits de la personne, au Canada et dans le monde.  

Le SCFP se joint aux groupes de femmes et aux autres organisations syndicales afin d’exhorter le gouvernement fédéral à adopter des mesures concrètes pour mettre fin à la violence faite aux femmes.

Voici ce que devrait faire le gouvernement fédéral :  

  1.  Adopter un plan d’action national pour mettre fin à la violence faite aux femmes.
    L’ONU a appelé les gouvernements du monde entier à se doter de plans d’action nationaux pour mettre fin à la violence faite aux femmes d’ici 2015. Il est temps que le Canada s’y mette.

  2. Lancer une enquête publique nationale sur les femmes et filles autochtones assassinées ou portées disparues.
    Le SCFP appuie depuis longtemps les appels à une enquête publique nationale dans le dossier des femmes et filles autochtones assassinées ou portées disparues. À notre congrès de 2011, nous nous sommes engagés à poursuivre nos efforts en ce sens. En mars 2010, l’Association des femmes autochtones du Canada avait documenté 582 cas d’assassinat ou de disparition de femmes et de filles autochtones. Depuis, le gouvernement fédéral a coupé les vivres nécessaires à la mise à jour de cette base de données. L’inaction du fédéral dans ce dossier a même eu des répercussions sur la scène internationale.

  3. S’engager publiquement à jouer un rôle de premier plan lors de la réunion de 2013 de la Commission des Nations Unies sur la condition de la femme (CNUCF), portant sur le renforcement des droits des femmes et le respect des responsabilités des gouvernements à cet égard, y compris l’élimination de toute forme de violence faite aux femmes et aux filles.  

    Le SCFP participera à la réunion de la CNUCF en mars 2013, aux côtés d’autres syndicats, d’organisations non gouvernementales et de groupes de la société civile. Cette séance de la CNUCF portera principalement sur l’élimination et la prévention de toute forme de violence contre les femmes et les filles.  

Source : SCFP.ca


Le 6 décembre 2012

Le 2000 devant la Cour Supérieure du Québec

C’est aujourd’hui et demain que les avocats de la section locale 2000 plaident la demande de révision de la décision rendue par la commissaire Béchara dans le dossier des projeteurs. Cette demande sera examinée par la Cour Supérieure du Québec.


Le 5 décembre 2012

Manifestation devant le siège social

Une manifestation des membres de la section locale 2000 a eu lieu ce midi devant le siège social d’Hydro-Québec. Près de 70 membres du Syndicat sont venus dénoncer les suppressions de postes à la société d’État et ont exigé plus de respect de l’employeur. À cette occasion, une pétition demandant que toute cette situation cesse a été remise à la haute direction d’Hydro-Québec. À ce moment, cette pétition est signée par plus de 2 300 personnes.

Si vous n’avez pas encore signé la pétition et que vous désirez le faire, veuillez l’imprimer, la signer et l’acheminer à un membre de la structure syndicale ou au siège social du Syndicat. Les signatures seront recueillies et acheminées à la haute direction d’Hydro-Québec.



   

ARCHIVES - Manchettes décembre 2012

mois précédent mois suivant
© Syndicat des employé-e-s de techniques professionnelles et de bureau d'Hydro-Québec - Section locale 2000 - SCFP-FTQ